Berce_caucase_site.jpg

La berce du Caucase est une plante qui peut atteindre 4 mètres de haut avec de grandes ombelles blanches spectaculaires. Introduite du Caucase comme plante ornementale et mellifère, cette espèce vivace se naturalise facilement. La plante se reproduit par ses très nombreuses graines (10’000-15'000 par plante) qui gardent dans le sol leur pouvoir de germination jusqu’à sept ans. Les graines sont principalement disséminées par le vent et les cours d’eau. La berce du Caucase peut donc facilement s’échapper des jardins et s'installer dans les zones fraîches et humides, surtout les vallons ombragés et les bords des rivières qu’elle affectionne tout particulièrement. Pour l’en empêcher il faut impérativement éviter qu’elle produise des graines (couper les inflorescences avant l’apparition des graines) et l’arracher en coupant la racines avec une bêche à au moins 20 cm sous terre. Il faut ensuite contrôler régulièrement la présence de nouveaux semis pendant plusieurs années de suite, et arracher à nouveau si nécessaire.

Dessin_berce.png

Un contact avec des plantes de berce du Caucase suivi d’une exposition de la peau au soleil (même 3-4 jours après) peut provoquer des brûlures très douloureuses jusqu’au 2e degré qui peuvent laisser des marques à vie. La plus grande prudence s’impose, et les personnes qui manipulent des plantes doivent donc se protéger la peau avec des habits et des gants adéquats. Il faut aussi éviter de laisser des enfants s’approcher de cette plante.

Conccurence avec la végétation indigène
Les plantes exotiques envahissantes ont été introduites en Suisse à des fins d’ornement ou, de façon involontaire, par le biais de transports internationaux. Il s’agit de plantes qui ont un taux de reproduction élevé couplé à une croissance rapide, ce qui leur permet de concurrencer la végétation indigène et de prendre sa place. Leur contention ou éradication est donc particulièrement importante dans les biotopes protégés, donc rares, et le long des cours d’eau, talus de route ou autres éléments de connectivité de l’infrastructure écologique. Parmi les quelques 3'000 espèces que compte la flore suisse, 550 sont des plantes exotiques dont 57 considérées comme envahissantes. La berce est parmi les envahissantes les plus répandues dans le Parc, prioritaires pour les actions de lutte.

La lutte contre les plantes exotiques envahissantes conduite par les communes et le Parc se concentre sur le domaine public, les espaces des cours d’eau et les biotopes protégés, mais chaque propriétaire et exploitant se doit de lutter contre la dissémination de ces plantes dans son jardin, le long des lisières ou dans l’espace rural. 

Plus d'informations utiles à cette lutte

Plantes envahissantes et Liste noire

Gestion des plantes exotiques envahissantes dans le canton de Vaud

Les néophytes dans le canton de Fribourg

PARC mention Infra Def1 QUADRI meo20170314 73431

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

PARC NATUREL REGIONAL GRUYERE PAYS-D'ENHAUT

Place du Village 6 1660 Chateau-d'Œx
+41 (0) 26 924 76 93

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

INFORMATIONS SUR LES ANIMATIONS ET INSCRIPTIONS


+41 (0) 848 110 888

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

NEWSLETTER