Arrachage_envahissantes_2.jpg
Depuis plusieurs années, le Parc s’engage à lutter contre les plantes exotiques envahissantes. Civilistes, élèves, communes et citoyens ont participé à cette action sur le terrain. Bilan pour 2017.

Actions menées dans l’Intyamon
La Fondation Action Environnement (FAE) est venue avec une dizaine de civilistes durant une semaine en juin.

Quant à l’action citoyenne, elle a eu lieu samedi 2 septembre. Sur la rive gauche de la Sarine, aux abords du camping d’Enney, près de vingt bénévoles, chaussés de bottes et munis de ciré, ont bravé la pluie pour venir arracher des solidages géants. Le coup de main a été efficace et l’action s’est terminée autour d’un copieux apéritif offert par les communes du Haut et Bas-Intyamon. Le journal La Gruyère était présent pour couvrir l’évènement et le journaliste a même mis la main à la pâte.

Lundi 13 septembre, avec deux classes d’élèves de l’école primaire de Neirivue (7H et 5H), des solidages géants ont été arrachés après une brève introduction théorique en classe. En moins d’une heure, les 34 élèves, au top de leur forme, ont arraché suffisemment de plantes pour remplir sept sacs poubelles de 110 litres et créer un énorme tas de solidages géants.

Actions menées au Pays-d’Enhaut
Le Parc a mandaté la Fondation Action Environnement (FAE) qui est venue avec des civilistes durant une semaine en août. La dizaine de civilistes s’est concentrée sur trois zones : Rossinière, Château-d’Œx et Rougemont.

Rossinière
Une action citoyenne avait été organisée en 2016 le long de l’Ondine. Les bénévoles avaient arraché beaucoup d’impatientes. En 2017, les civilistes n’ont trouvé que peu d’impatientes sur ce secteur, idem pour le reste du Pays-d’Enhaut d’ailleurs. Plusieurs bosquets de renouées ont été découverts et éliminés dans cette zone. Un autre bosquet de renouées a été traité en face de la Chaudanne.

Château-d’Œx
Le groupe de civilistes a agi sur la rive droite de la Sarine, depuis le pont de Pierre jusqu’au secteur aval de la zone alluviale, le secteur de l’île, ainsi que dans le secteur en amont de la zone alluviale. Solidages, impatientes et renouées y ont été arrachées. De même qu’à Rossinière, très peu d’impatientes ont été trouvées cette année le long du ruisseau des bossons.

Rougemont
Tous les secteurs suivis depuis 2015 ont été traités en deux jours de travail. En tout, 1500 m2 de surface ont été traités manuellement et dix-sept grands sacs remplis de renouées ont été évacués. L’évolution semble positive dans les endroits où des boutures de saule ont été plantées pour faire concurrence à la renouée.

Pour remercier l’engagement du Parc et des civilistes, les trois communes ont préparé un apéritif. Les syndics des trois communes étaient présents et ont partagé un verre avec les civilistes après un discours chaleureux.

Plus d'informations sur les plantes exotiques envahissantes:

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

PARC NATUREL REGIONAL GRUYERE PAYS-D'ENHAUT

Place du Village 6 1660 Chateau-d'Œx
+41 (0) 26 924 76 93

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

INFORMATIONS SUR LES ANIMATIONS ET INSCRIPTIONS


+41 (0) 848 110 888

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

NEWSLETTER