Grandvillard rejoint Gruyères dans le cercle prestigieux des plus beaux Villages de Suisse. Au cœur des Préalpes fribourgeoises, dans un écrin préservé de prairies, de pâturages extensifs et de forêts, Grandvillard a séduit le comité de l’Association pour son architecture paysanne gruérienne, haut lieu de la mémoire fromagère et témoin d’une civilisation alpestre aujourd’hui disparue. Le comité souligne la valeur historique du village, lequel figure à l’inventaire des sites construits à protéger en Suisse (ISOS).

Grandvillard 2014 15 f989d

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus d'information:

Rien de tel qu’un bon feu lors de journées maussades. Selon le dicton il n'y a pas de fumée sans feu, mais mieux vaut pourtant éviter d'en produire ! En effet, la fumée est un signe que le bois brûle mal et que le foyer dégage en quantité des particules fines toxiques et cancérigènes (PM10). Elles sont évidemment malvenues dans la pièce où on fait le feu, mais aussi à l'extérieur, et tout particulièrement lors des jours froids et couverts, car l'atmosphère est déjà chargée par les PM10 des installations de chauffage et de la circulation motorisée. Tout feu de cheminée accroît donc la pollution de l'air chez soi et à l'extérieur. Mais on peut limiter les dégâts, il y a quelques trucs pour aider les bûches à bien se consumer du haut en bas, sans dégager de fumée visible dans le foyer.

Du bois sec, non traité et tempéré

Un feu produit surtout de la fumée dans les premières minutes après l'allumage, parce que la température n'est pas encore assez haute pour que la combustion se déroule bien. Voici plusieurs trucs à appliquer pour éviter d'émettre trop de PM10.

Tout d'abord on se rappellera qu'il est interdit de brûler des déchets d’emballage et des déchets de bois provenant de chantiers ou de vieux meubles (bois peint, verni, traité ou souillé), à cause des fumées nocives qui s'en dégagent. On utilisera donc uniquement du "bois d'arbre" naturel et bien sec: le bois qui n'a pas séché pendant au moins une à deux années va émettre de la fumée. Avant de mettre les bûches dans le foyer, on prendra soin de les laisser se tempérer à l'intérieur, car le bois froid brûle moins bien. On choisira des bûches de moins de 10 cm de diamètre, toujours pour éviter une mauvaise combustion qui est source de fumée. Et, enfin, on préparera son feu pour l'allumer par-dessus !

feu allumette 1fa5d

 

 

 

Démarrer sans papier et par le haut

Cela semble aller à l'encontre du bon sens, mais il vaut mieux allumer un feu par le haut, afin de faire brûler les bûches comme une bougie - la flamme dessus. Lorsqu'on démarre le feu sous les grosses bûches, comme c'est souvent l'habitude, on les chauffe sans vraiment les consumer: on ne fait que distiller leur bois qui émet des "condensats" (des gaz et des particules), autrement dit des substances qui pourraient brûler mais qui s'échappent inutilement dans le canal de cheminée, puisque la flamme est au-dessous d'elles. Au contraire, lorsque le feu démarre par le haut, les condensats dégagés traversent la flamme et brûlent en libérant leur énergie.

On prépare le feu en disposant d'abord les grosses  bûches dans le foyer, puis on pose par-dessus le petit bois d'allumage: 3 à 4 bûchettes de sapin sec, couvrant un "allume-feu" - à savoir de la paille de bois mélangé de cire ou un mini-fagot trempé dans la cire. Le papier-journal et le carton sont à bannir, car ils émettent beaucoup de fumée. Si on a bien appliqué tous ces principes, le feu devrait émettre peu de fumée à l'allumage, et plus du tout après quelques minutes.

Un ramonage régulier

Le ramonage régulier du conduit de cheminée permet de réduire le dégagement de substances polluantes, ainsi que les risques d'incendie (feu à l'intérieur du conduit) et d'intoxication aux gaz de combustion. Si la cheminée a tendance à s'encrasser rapidement après le passage du ramoneur, il faut en conclure que la combustion du bois se fait mal.

Filtre à particules pour la cheminée

Pour réduire les émissions de particules fines de sa cheminée ou de son chauffage à bois, on peut équiper la sortie du conduit de fumée d'un filtre électrostatique (60 à 95% de réduction de PM10). Il faut que le conduit soit en inox, car un tel filtre fonctionne avec de l'électricité (environ 30 watts) et crée un champ électrique qui attire et fixe les particules fines. Il se nettoie annuellement, lors du passage du ramoneur. Suivant la puissance du chauffage à bois et la zone où on habite, ce filtre peut être obligatoire pour les installations neuves (cf. règlement cantonal). Cela concerne avant tout les installations plus importante de chauffage à distance (CAD).

Moderniser la cheminée

On dit qu'une cheminée est "à foyer ouvert" lorsque le feu brûle librement devant les yeux, sans autre obstacle qu'un éventuel pare-feu, comme c'est le cas de beaucoup de cheminées traditionnelles. Une cheminée de ce type est certes décorative, mais elle ne permet pas d'atteindre une haute température, ni de bien régler les entrées d'air: elle est particulièrement polluante et peu efficace pour chauffer une pièce, car l'énergie du bois n'est utilisée qu'en très faible partie (5% au mieux). De plus, une grande quantité d'air du logement est aspirée par le foyer avant d'être évacuée vers le ciel: entre 300 et 500 m3 par heure. Durant la période de chauffage, un feu de cheminée peut donc augmenter la consommation d'énergie, en aspirant l'air chauffé et en l’expulsant hors du logement. Cet air chaud est remplacé par de l'air froid qui s'insinue par les interstices des fenêtres et des portes: assis devant l'âtre, on a la sensation d'avoir le visage qui cuit et le dos qui gèle.

On peut moderniser une cheminée, en lui ajoutant des portes en vitrocéramique. Si elles sont montées hermétiquement et permettent de régler l'entrée d'air dans le foyer, elles réduisent l'échappement d'air à environ 50 m3 par heure, et favorisent une meilleure combustion du bois.

On peut faire beaucoup mieux, en équipant le foyer d’un "insert chauffant", une sorte de foyer intérieur en fonte ou en acier, qui permet à la fois de régler la quantité d'air entrant et de récupérer une partie de la chaleur. L'air ambiant est aspiré, chauffé au contact de l'insert, puis redistribué dans la pièce. Il existe de nombreux modèles dont certains avec ventilateur électrique qui peuvent atteindre un rendement de 50 à 60%.

Le poêle, champion de l'efficacité

La meilleure option consiste à remplacer sa cheminée par un poêle suédois, branché sur le même conduit d'évacuation qu'il faudra idéalement "tuber", c'est-à-dire équiper d'un tube en inox isolé en périphérie. Le rendement peut alors atteindre entre 60 et 80%. Si on préfère un look "cheminée", il existe des modèles performants (mais plus chers qu'un poêle suédois): la "cheminée à air chaud" ou la "cheminée à accumulation" (environ 75% de rendement). Encore plus chers: les poêles à accumulation en pierre ollaire ou en catelles. Ils chauffent moins rapidement une pièce, mais leur chaleur est diffusée plus longtemps (rendement jusqu'à 80%). Il existe aussi des poêles automatiques à granulés de bois, à charger seulement tous les 2 ou 3 jours.

Sources:

http://www.energie-environnement.ch/conseils-de-saison

http://www.energie-bois.ch/le-bois-energie/allumage-le-bon-depart.html

Des spots TV ont été diffusés durant le mois de juin sur les télévisions locales et nationales. Ils font partie de la campagne pour les parcs suisses, intitulée des joyaux à partager. Réalisés par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et le Réseau des parcs suisses, ces petits films visent à montrer que les parcs suisses sont pleins de vie. Nature, culture, savoir-faire sont autant de joyaux à partager.

Des habitants des 19 parcs invitent toute la Suisse à venir découvrir ces joyaux que sont les parcs. Les protagonistes dirigent le regard sur des choses prétendument quotidiennes mais qui apparaissent, grâce à leur engagement, sous un jour nouveau. Rendez-vous cet automne pour le rendez-vous du Parc Gruyère Pays-d'Enhaut.

Spots:

Joyaux à partager

Le projet Parc Val Calanca pourrait être le premier parc dans la partie italophone des Grisons. Le 15 février, la population des communes de Rossa, Calanca et Buseno a voté à plus de 92% en faveur du projet de parc. Une demande sera donc soumise à l’OFEV en mars et la réponse est attendue pour l’automne. Les porteurs du projet espèrent que le parc pourra fonctionner dès 2020.

Plus d'information

Val calanca c81bf

La classe 7H de Cerniat a participé durant l’année scolaire 2017-2018 au programme éducatif et  concours Les explorateurs de l’eau. Emmenés par leur professeur Ludovic Bussard, les élèves ont réalisé tout au long de l’année différents projets en lien avec la préservation de l’eau, cette ressource naturelle si précieuse et fragile : visite de STEP, création d’un jardin en permaculture, mise en place d’une armoire à troc, recherche de fonds pour un projet d’approvisionnement en eau pour le village de Kuenou au Togo (qui a permis d’installer un tank de 2’000 lires d’eau, d’une valeur de 5000.-), information au public, etc.

La classe 7H de Cerniat qui avait été a été primée en juin au niveau Suisse a représenté la Suisse au concours international cet automne.

Lors de la Cérémonie internationale de remise des prix qui a eu lieu à Londres le 23 octobre 2018 pour l'année scolaire 2017-2018, onze équipes étaient en lice et représentaient leur pays: Afrique du Sud, France, Allemagne, Italie, Espagne, Malte, Royaume-Uni, Irlande, Turquie, Pologne et la Suisse. L'équipe de la Suisse a remporté le Prix de la meilleure équipe toute catégorie confondue ! Bravo à Cerniat, une équipe de 21 élèves de 12 ans qui viennent de la vallée de la Jogne.

Un bel exemple d’engagement pour la préservation de l’environnement et pour un développement durable.

Plus d'informations

Eleves_primes_Cerniat.JPG

Sous-catégories

PARC NATUREL REGIONAL GRUYERE PAYS-D'ENHAUT

Place du Village 6 1660 Chateau-d'Œx
+41 (0) 26 924 76 93

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

INFORMATIONS SUR LES ANIMATIONS ET INSCRIPTIONS


+41 (0) 848 110 888

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

NEWSLETTER